VOUS EN VOULEZ D'AVANTAGE ?

"Béchi, Bitchi, Béssi, ça vient d'où ce nom ?"

--> Prononcé [bisi], BEECI est une abréviation de l'anglais :

Bike through Europe for Environment and Citizens' Initiatives

(Vélo à travers l'Europe pour l'environnement et les initiatives citoyennes)

beeci.project@gmail.com

Bernard et Colette

3 Mar 2016

Souvent, les gens exemplaires ne crient pas leurs qualités sur les toits. Pour Bernard et Colette, même s’ils n’utilisent pas de mots savants pour la décrire, la citoyenneté durable c’est leur quotidien.

 

Une crevaison a failli avoir raison de notre moral à un kilomètre d'arriver à notre seconde halte, en bas d'une colline assez pentue. La route s'est terminée à pieds, poussant notre moyen de locomotion devenu une charge à travers Pourrain et ses ruelles menant à notre salut.

Le confort d'un hôtel et la chaleur d'une famille nous attendaient dans une jolie maison bourguignonne.

Après une bonne douche bien chaude et un repas tout aussi chaud mais bien plus calorique, nous trainons avec Bernard et Colette, autour de la table et d'une tisane fumante.

Ils nous parlent de leurs périples et de la générosité dont ils ont été l'objet durant leur traversée par l'Eurovélovoie 6.

La maison se remplie de rires et de bonne humeur lorsque leurs filles et leurs petits-enfants leur rendent visite mais la plupart du temps, l'étage reste vide. Bernard et Colette travaillent à aménager cette zone pour le confort des cyclistes qu'ils reçoivent régulièrement :

 

Comme un juste retour des choses, cette générosité dont ils bénéficient lors de leurs voyages à vélo, ils la rendent à tous ceux qui passent et trouvent chez eux le réconfort.

 

"Ce qui est bien avec les voyageurs à vélo, c'est qu'on est sûr de partager quelque chose, une passion commune, qui nous entraîne au moins vers de belles conversations et même vers des amitiés durables".

La générosité de Bernard et Colette ne s'arrête cependant pas à aider ceux qui ont une passion en commun avec eux. A la retraite, il fallait bien continuer à s'occuper. Ils se sont lancés dans l’associatif et travaillent dans une épicerie solidaire où des personnes dans le besoin peuvent trouver à s’alimenter pour des sommes raisonnables. Les plus nécessiteux d’entre eux sont aidés financièrement et doivent gérer le budget mensuel qui leur est alloué. Ainsi, certaines habitudes de gestion qui peuvent paraître triviales sont réapprises par ces personnes qui ont vécu trop longtemps en marge de la société.

Nous discutons également du Défi Familles à Energie Positive. Bernard et Colette y ont pris part il y a quelques mois. Dans leur cercle d’amis et de bénévoles, ils ont entendu parler de cette initiative, une nouvelle manière de progresser dans sa vie, dépasser un peu ses habitudes et de se confronter au changement pour la bonne cause. Avec quelques familles, ils se retrouvent, suivent des réunions et échangent autour des économies d’énergie. Il y a un petit concours pour titiller la motivation et chacun mesure ses consommations d’eau et d’énergie tout au long du défi. Ils sont fiers de nous montrer leur petit truc pour économiser l’eau.

 

Bernard et Collette, ce sont eux, les citoyens durables que nous voulions rencontrer. Lorsqu’on leur a parlé de développement durable, on a trouvé de grands points d’interrogation dans leurs yeux. Mais tous ces exemples, leur engagement citoyen et associatif, leur volonté de changement pour le futur, pour leurs petits-enfants, c’est l’exemplarité simple dont nous nous inspirerons.

Fassebookez !
Cuicuitez !
Please reload

Instagram
Plus d'articles...

#3-Y’a quoi dans nos sacoches ? L'atelier

La grande distribution, pourquoi l'éviter ?

Les contenants... l'article qui va vous emballer !

#2-Y'a quoi dans nos sacoches ? L'épicerie

1/1
Please reload