VOUS EN VOULEZ D'AVANTAGE ?

"Béchi, Bitchi, Béssi, ça vient d'où ce nom ?"

--> Prononcé [bisi], BEECI est une abréviation de l'anglais :

Bike through Europe for Environment and Citizens' Initiatives

(Vélo à travers l'Europe pour l'environnement et les initiatives citoyennes)

beeci.project@gmail.com

Les contenants... l'article qui va vous emballer !

13 Feb 2017

 

L'humain, par essence, c'est un nomade. Il a toujours besoin de bouger, il a toujours faim et donc, il a toujours besoin de bouger avec son manger dans sa poche.
Pour la casse-croûte au boulot, il y a d'autres solutions que le sandwich triangle de 30 grammes à 7,99€ chez Chronoprix plein de plastique tout autour.
Le tout étant de trouver The Solution qui vous permette d'éviter le jutage de vos petits plats du midi dans votre sac à main préféré...

A l'opposé, parfois, on croule sous le trop plein de contenant (concept vertigineux surtout si les dits contenants sont vides). Si vous n'avez pas ouvert le placard sous l'évier depuis 3 mois par crainte d'une avalanche de bouteille de Monsieur Clean, de pchit-pchit de Sanitoule, de bidon de Destaupe, d'Ajacks ou d'eau de Jamel, il y a peut-être un truc à faire niveau contenants.

 
 

 

Sur BEECI et chez nos amis blogueurs du Zéro Déchet (ZD) et des alternatives, vous trouverez plein de recettes pour tout faire maison : le savon, la lessive, la pâte à tartiner, la crème hydratante, le désodorisant pour les toilettes…

Pour chaque recette, chaque situation, vous trouverez un contenant adapté à vos propres contraintes, envies.

Et puis, quand vous sortirez faire vos courses, adieu les sacs à 20 cents, les boîtes qui plient et qui jutent ou les 300 grammes de papier/alu/plastique pour emballer une tranche de jambon !

 

 

 

 

Nos recherches sur le net

Ce qu’on a vu chez toutes les familles engagées

Ce qu’on fait à la maison

 

 

 

 

 

 

Avant toute chose, ne vous précipitez pas dans votre supermarché ou sur les web-boutiques pour acheter 200 litres de contenants "zéro déchets". Ça risque de vous coûter un bras et puis, il y a des solutions plus écologiques à appliquer en premier lieu.

 

 

 

1. Faire les fonds de placard

On a tous acheté de la confiture ou alors on est très chanceux et on a une maman, un papi ou une tatie qui nous fait de la bonne conf maison. Dans tous les cas, on s’est toujours dit : « Rooo ! ce serait dommage de jeter ce pot de confiture qui pourra toujours servir un jour ». On est beaucoup à avoir un placard rempli de ces pots qui prennent la poussière depuis 15 ans !

Votre premier set de contenant ZD est là !

 

2. N’en jetez plus !

Même si on fait attention à tout ce qu’on fait pour ne pas polluer et tout et tout, avant de faire sa lessive maison, on avait bien un bidon de lessive industrielle.

Plutôt que de s’en servir un mois ou deux et de le jeter une fois vide, on le garde. Il sera utilisable encore quelques années et ça fera toujours ça en moins dans la poubelle !

Vous pourrez aussi donner une deuxième vie à la bouteille de lave-vitre équipée d’un pchit-pchit : une fois le lave vitre terminé, remplacez-le par du vinaigre blanc. Vous pourrez tout laver chez vous avec ça ! (Pour les narines sensibles, quelques écorces d’agrumes ou quelques gouttes d’huiles essentielles).

De même, une bouteille de bière ou de limonade refermable (à bouchon mécanique) sera un puissant allié dans vos recettes alimentaires (jus ou sirop) ou non-alimentaires (lessives, macérations à base de vinaigre pour nettoyer…).

 

 Pots de crème dessert réutilisés

 

Enfin, les petits pots de crème dessert en vert (même s’il n’ont pas de couvercle) ou les pots de yaourt en verre (qui eux ont parfois un couvercle) seront parfaits pour réaliser vos propres yaourts et crèmes dessert, faire votre dentifrice, faire de la peinture avec vos enfants…

 

3. C’est quand même dans les vieux pots qu’on fait le meilleur ZD !

Si vous nous suivez déjà depuis quelques temps, vous saurez qu’acheter d’occaz, c’est le meilleur moyen d’acheter malin pour le porte-monnaie et pour l’environnement.

Les Emmaüs et autres brocantes ou recycleries regorgent de pots, boîtes ou bouteilles qui répondront magnifiquement à la plupart de vos besoins.

Et dites-vous bien une chose : si ces vieux machins sont parvenus jusqu’à l’étagère poussiéreuse d’un Emmaüs après plusieurs décennies de bons et loyaux services, c’est probablement de la bonne came !

Chez nous, à Troyes, on s’équipe pas mal au Foyer Aubois (on adore s’y balader même lorsqu’on n’y achète rien).

Allez-y, achetez pour peanuts ce dont vous avez besoin, et, au passage, un geste pour l’environnement et pour les gens qui y bossent en réinsertion.

 

 

4. Si avec tout ça, vous n’avez pas trouvé votre bonheur

A force d’user de contenants réutilisés, vous vous rendrez peut-être compte que, pour certaines circonstances, il vous faudra des ustensiles spécifiques ou plus adaptés.

  • Les gourdes

Par exemple, votre bouteille en verre à bouchon mécanique, c’est la classe, mais dans un sac à main, c’est pas le top. Si vous n’avez pas de gourde plus pratique, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur Kleen Kanteen. Des gourdes ultra résistantes, sans perturbateurs endocriniens et élaborés dans le respect de l’environnement (autant que faire se peut).

Nous avons chacun une gourde Kleen Kanteen depuis un certain temps. Elles ont même survécu à notre voyage (7 mois et demi sur un vélo) !

 

 Jolie pub pour Kleen Kanteen (gratos!)

 

Il y a un gros avantage à ces gourdes : vous pouvez choisir votre bouchon en fonction de vos besoins (sport, bébé, en bois pour la classe, bouchon mécanique pour transporter votre bière…) et surtout, vous pouvez racheter un bouchon si le vôtre a fini par arriver au bout de sa vie. De la même manière, si une partie du bouchon est défectueuse, Kleen Kanteen propose des joints et des kits d’entretien pour le faire durer plus longtemps.

C’est très intéressant : inutile donc de racheter la totalité d’un produit lorsqu’une partie est défectueuse, on limite les pollutions liées à la production de nos gourdes en pouvant en quelque sorte les réparer. Ça, c’est de l’éco-conception !

 

  • Et pour le reste ?

Si vous souhaitez trouver tout l’équipement possible pour le ZD, vous trouverez facilement sur :

http://www.sans-bpa.com/

Vous remarquerez que les prix ne sont pas toujours si accessibles de prime abord. On est ici sur des niveaux de qualité très élevés avec des produits très résistants. Le but de cette boutique en ligne est de proposer des contenants, notamment pour la nourriture, sans bisphénol A. Exit le plastique pas cher et léger mais qui retient les odeurs, reste gras pendant des semaines et fini orange à vie après une heure en contact avec des carottes rappées. Ici, vous trouverez de l’inox, du pyrex, du tissu, du bois… ça dure beaucoup plus longtemps et c’est plus facile à l’entretien la plupart du temps. Et ça, ça se paye.

 

Pour notre voyage à vélo, nous avions opté pour un contenant destiné officiellement uniquement à la conservation. De l’inox, une fermeture mécanique très costaud et un joint en silicone.

Notre popote

 

En fait, nous cherchions une popote de camping légère, pour 2 personnes et refermable de manière étanche pour nos petits plats du midi. C’était moins cher que l’équivalent spécial camping mais un peu fin dans le fond pour répartir la chaleur du réchaud. Mais franchement, il a fait le job !

 

  • Produits d'entretien

Pour les plus motivés qui veulent se mettre à faire leurs propres produits d’entretien, d’hygiène ou de beauté, ils trouveront leur bonheur sur le site http://www.aroma-zone.com qui vous propose non seulement tous les ingrédients naturels pour réaliser ces produits mais également les contenus spécifiques correspondant (pchit-pchit, bouteille à bille pour déo ou hydratant maison, compte-goutte…)

 

 

5. ZD toujours prêt !

Pour aller faire les courses, les bons vieux sacs en tissu ou torchons : solides, lavables et même devenus accessoires de mode indispensables !

Quand on se lance dans le ZD, on est assez fier d’expliquer le lundi à sa boulangère :

« Non merci, je ne prends pas de sac en papier pour mes pains au chocolat. N’en déplaise à Monsieur Copé, mettez-les-moi directement dans mon sac en tissu ».

Mais quand le mardi tu reviens penaud et que tu as oublié ton sac :

«  Bah alors Monsieur Zaidedé, on s’est fait volé son sac à pain au chocolat à la sortie du collège ? 

- Bah non, je l’ai oublié à la maison… »

Et là, c’est le coup dur. Sorti de la boulange, un sac en papier sous le bras, on a l’impression que tout le monde nous regarde, on s’accuse de crime contre l’humanité et on cherche à s’enfoncer dans la première bouche d’égout qui passe pour se cacher.

Morale de l’histoire, essayez toujours d’avoir quelques contenants sur vous en cas de « courses imprévues ». Le plus simple étant d’avoir quelques sacs en tissu, propres et destinés à diverses utilisations.

C’est très suffisant pour mettre le pain, les viennoiseries, les fruits et les légumes. Léa en a toujours un ou deux dans son sac à main et quand on part à vélo, on essaye toujours d’en prendre un dans nos sacoches.

Pour les utilisateurs de voitures, c’est encore plus simple. Vous pouvez facilement garder un kit de secours ZD dans votre coffre : les sacs en tissus, boîtes en verre et autres pots de confiture qui vous permettrons d’acheter laitages et viandes si vous en consommez.

 

 

 

 

Pour aller plus loin

On ne se lassera jamais de les citer, la Famille (presque) Zéro Déchet, la référence en termes de ZD.

Vous pouvez également acheter leurs bouquins, un cadeau de Noël encore plus cool qu’une paire de chaussettes rayées ou une cravate jaune à pois violets.

- Le livre pour les grands et un peu pour les petits : "Ze guide"

- Le livre pour les grands qui n'ont pas grandi mais surtout pour les petits :"Les Zenfants presque Zéro Déchet, Ze missions"

 

Là c’est pour ceux qui s’intéressent à ce qu’il y a actuellement dans nos poubelles : "Chiffres clés Déchets Edition 2015".

Par exemple, sur la page 23 de ce rapport publié par l’ADEME, on peut prendre connaissance de la composition de nos poubelles en France en 2007 et on se rend compte que pour moitié, il s’agit de plastique, carton, verre et métaux. Mais ce serait pas nos emballages jetables ça ?

Fassebookez !
Cuicuitez !
Please reload

Instagram
Plus d'articles...

#3-Y’a quoi dans nos sacoches ? L'atelier

La grande distribution, pourquoi l'éviter ?

Les contenants... l'article qui va vous emballer !

#2-Y'a quoi dans nos sacoches ? L'épicerie

1/1
Please reload