VOUS EN VOULEZ D'AVANTAGE ?

"Béchi, Bitchi, Béssi, ça vient d'où ce nom ?"

--> Prononcé [bisi], BEECI est une abréviation de l'anglais :

Bike through Europe for Environment and Citizens' Initiatives

(Vélo à travers l'Europe pour l'environnement et les initiatives citoyennes)

beeci.project@gmail.com

Récolter son eau de boulot

4 Mar 2016

 

 

 

Les Percher

 

 

 

Lors de notre passage chez la famille percher, nous avons vu apparaître sur la table de l’apéritif une bouteille remplie d’un liquide assimilable à de l’eau. Curieusement, les enfants autour de la table semblaient très attirés par ce breuvage à l’air insipide.

En fait d’eau, il s’agissait d’une eau bien particulière : l’eau de bouleau. On nous propose de goûter. S’agit-il vraiment de la sève tirée de ces arbres qu’on voit partout dans la région entre la Bourgogne et la Sologne ? Drôle d’appréhension lorsqu’on approche le verre de notre nez. Une odeur très subtile, vaguement sucrée et florale. En bouche, comme une impression d’eau fraîche mais avec une consistance légèrement plus épaisse. Et la subtilité se retrouve aussi dans le goût. Indéfinissablement bon, désaltérant et rafraîchissant en diable. Pour être bref, une boisson des plus simples mais étonnante par sa simplicité même.

 

 

 

 

 

L’eau de boulot se récolte à la fin de l’hiver juste avant l’apparition des premières feuilles du bouleau. Le mois de mars est idéal.

 

Pas besoin de beaucoup de matériel :

  • Un tuyau en plastique type tuyau d’aquarium

  • Une perceuse

  • Une mèche à bois du diamètre de votre tuyau

  • Un bidon de qualité alimentaire (une bouteille par exemple).

 

  1. Percez le bouchon de votre bidon à l’aide de votre perceuse ;

  2. Placez-y l’extrémité de votre tuyau ;

  3. Toujours à l’aide de votre perceuse, percez un trou de 4 à 5 cm de profondeur à au moins 30 centimètre de hauteur dans le tronc d’un bouleau (il est important que le trou se situe à une hauteur plus importante que la hauteur de votre bidon, idéalement à 1 mètre du sol) ;

  4. Placez l’autre extrémité du tuyau dans le trou réalisé dans le tronc. Ajustez l’enfoncement et la position du tuyau jusqu’à voir l’eau de bouleau s’écouler dans le bidon ;

  5. Laisser l’eau de bouleau s’écouler le temps d’une nuit. En fonction de la taille du trou pratiqué dans le tronc, vous pourrez récolter 1 à 3 litres de sève en 24h.

  6. Vous pourrez retirer votre tuyau lorsque vous aurez récolté votre eau en suffisance. Certaines sources déconseillent de dépasser 10 litres de récolte par arbre. Bouchez le trou à l’aide d’un bouchon de terre pour permettre à l’arbre de cicatriser sans perdre davantage de sève.

 

Le mieux reste encore de voir la recette en action !

L’eau de boulot ne se conserve que quelques jours au frais.

Vous pouvez la pasteuriser, la congeler ou en faire de la liqueur pour la conserver plus longtemps.

 

 

 

On attribue de nombreuses vertus à l’eau de bouleau que la phytothérapie préconise en cure de 3 semaines.

L’eau de bouleau serait dépurative (« purificatrice ») et se retrouve dans diverses cures dites « détox ». Elle contient des antioxydants (comme la plupart des végétaux) et est reconnues pour ses propriétés diurétiques et donc dans la régulation de l’hyperuricémie mais également dans celle de l’hypercholestérolémie.

On la trouve donc en magasins diététiques ou bio pour ces propriétés aux alentours de 13€/litre.

Pour notre part, nous avons surtout trouvé qu’il s’agissait d’une boisson très agréable à boire. Et puis, connaissant le luxe qu’elle représente dans le commerce, le plaisir est toujours un peu augmenté lorsqu’on en profite gracieusement !

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 

L’eau de bouleau est moins riche que celle de l’érable qui nous offre le sirop délicieux de nos cousins d’outre-Atlantique. Malgré tout il est possible d’en faire une utilisation similaire pour produire de la liqueur après ébullition/réduction avec du sucre.

Il est également possible de la faire fermenter avec des fruits secs, des écorces et jus d’agrumes, des herbes… Après fermentation, on obtient une boisson légèrement assidulée et gazeuse.

Fassebookez !
Cuicuitez !
Please reload

Instagram
Plus d'articles...

#3-Y’a quoi dans nos sacoches ? L'atelier

La grande distribution, pourquoi l'éviter ?

Les contenants... l'article qui va vous emballer !

#2-Y'a quoi dans nos sacoches ? L'épicerie

1/1
Please reload