VOUS EN VOULEZ D'AVANTAGE ?

"Béchi, Bitchi, Béssi, ça vient d'où ce nom ?"

--> Prononcé [bisi], BEECI est une abréviation de l'anglais :

Bike through Europe for Environment and Citizens' Initiatives

(Vélo à travers l'Europe pour l'environnement et les initiatives citoyennes)

beeci.project@gmail.com

Une famille inspirante dont le souvenir et l’amitié nous ont suivi tout au long de notre voyage.

 

En mars, au début de notre tour d’Europe à vélo, nous n’étions pas encore très aguerris et les haltes que nous avions prévues pour nos nuits étaient un bon moyen de recharger les batteries.

 

Ce matin-là, direction Saint Gondon où nous attend la famille Percher qui porterait bien son nom, d’après leurs propres dires.

 

Après 75km d’un vent à rendre fou, nous arrivons dans l’interminable rue des Percher. Nous roulons un peu au radar, à la recherche de nos hôtes, lorsqu’une voix un peu haut perchée (sans mauvais jeu de mot) attire notre attention : « C’est par ici ! C’est ici ! ».

 

Enfin, nous voilà arrivés et c’est Titouan, 9 ans, le deuxième de la famille, qui nous accueille. Nous sommes complètement stupéfaits par sa maturité et son aisance avec les deux cyclistes inconnus et puants que nous sommes. Il nous ouvre la remise, nous indique où poser les vélos et part chercher le reste de la famille pour les présentations. Nous faisons ainsi la connaissance de Manon, 12 ans, jeune fille dynamique mais réfléchie, Augustin, 6 ans, rigolo et malicieux, et Anne, leur maman. Fabrice, le papa, arrivera un peu plus tard.

 

Les Percher aussi sont des voyageurs à vélo. Après quelques petits voyages autour de chez eux, ils ont décidé, en 2015, de partir en famille pour un tour d’Europe eux aussi. Pendant 6 mois, parents et enfants ont vécu sur les routes, s’émerveillant de paysages magnifiques, de belles rencontres et de la générosité des gens qu’ils croisaient.

 

Ici, chaque membre de la famille a sa place et participe pleinement à la vie de la maison. Anne et Fabrice ont d’ailleurs pensé à tout pour que chacun, malgré les différences d’âge ou de taille, puisse s’épanouir et se sentir intégré à la communauté familiale. Par exemple, dans la cuisine, les éléments les plus souvent utilisés comme les assiettes, les verres ou les couverts, sont placés à hauteur d’enfant. Tous peuvent alors participer à mettre la table ou à ranger la vaisselle propre.

Mais l’originalité des Percher ne réside pas uniquement dans cette organisation participative. Comme ils le disent sur Warmshowers, ils essayent « de vivre simplement en accord avec [des] principes écologiques qui respectent la nature ». Et ce n’est pas rien de le dire. Ici, tout ce qui ne vient pas de la Biocoop ou d’agriculteurs locaux est fabriqué maison : des crackers de l’apéro, au jus de pomme du Papi, en passant par la lessive à la cendre et le désodorisant des toilettes.

 

Bien sûr, comme nous l’expliquent Anne et Fabrice, de temps à autre, ils se laissent aller à l’achat d’un paquet de jambon ou de pain de mie au supermarché. Il arrive que certaines contraintes soient un peu plus fortes et il faut savoir lâcher du lest, ne pas trop se mettre la pression et surtout, toujours prendre plaisir dans ce mode de vie qu’ils ont choisi.

Nous avons fait un grand tour de la maison pour découvrir tous ces produits naturels, les techniques de récolte, de fabrication, l’extracteur de jus, le déshydrateur, les cartes à jouer pour apprendre à lire… Ce sont les enfants qui se sont d’ailleurs prêtés le plus volontiers au jeu des explications devant la caméra !

 

 

 

Le lendemain de notre arrivée, nous avons beaucoup de mal à repartir. Fabrice, qui ne travaille pas la moitié de l’année, et Augustin ont passé la matinée avec nous pour récolter de l’eau de bouleau et nous confier encore quelques astuces concernant leur mode de vie.

Nous avons passé chez les Percher un sacré bon moment. Loin de représenter des contraintes insurmontables, ce choix de mode de vie plus éthique semblait resserrer les liens familiaux et amener beaucoup d’amour et de bonne humeur dans ce foyer.

Tout ce que nous cherchions en partant en quête d’un mode de vie plus durable autour de l’Europe se trouvait là.

 

Les bonnes initiatives à piocher chez les Percher sont à retrouver ici :

 

La Recette de la lessive à la cendre qui permettra aux chanceux qui se chauffent au bois d'enfin trouver quoi faire de leurs cendres.

Le Désodorisant pour les coins odorisés, qui vous fera oublier la fameuse chanson de Nana Mouscouri et vous rendra (pour une fois) fier (fière) de l'odeur que vous laissez dans vos toilettes.

Le Détachant magique du Papi Percher : mieux que n'importe qu'elle éponge pétro-magique du Teubé-shopping ! Une bonne idée ZD pour que les tâches s'évanouissent !

Les cartes à lire pour des jeux qui apprennent et on oublie la téloche et les jeux vidéos !

Eau de bouleau, au boulot ! Oui, bon... On trouve pas toujours des supers jeux de mots. Mais au moins, on vous dégotte un moyen simple de vous procurer une super boisson bonne pour la santé sans vous ruiner !

Fassebookez !
Cuicuitez !
Please reload

Instagram
Plus d'articles...

#3-Y’a quoi dans nos sacoches ? L'atelier

La grande distribution, pourquoi l'éviter ?

Les contenants... l'article qui va vous emballer !

#2-Y'a quoi dans nos sacoches ? L'épicerie

1/1
Please reload